03 octobre 2011

Le train est en marche...

... je crois que cette fois je n'ai loupé ni l'arrêt ni l'horaire, mais punaise ça décoiffe, et j'ai toujours eu un problème avec mes cheveux.

Depuis cet entretien raté à l'ENS, c'est plus un fichu TER que j'ai pris, c'est carrément le TGV. Parlant de ça, pour ceux qui comme moi ont passé la barre des 25 ans, il existe une nouvelle carte 12-30 ans, c'est cool même si sur le coup on se prend un sacré coup de vieux dans la gueule. Anyway.
J'ai réussi l'exploit incroyable d'être reçue à l'oral du concours que j'ai passé en mai et je suis tellement fière d'avoir réussi un truc pour lequel je m'en foutais un peu, que maintenant j'ai envie de l'avoir juste par fierté. Enfin j'en sais rien. J'suis tellement fière d'avoir passé un échelon que je crois qu'en fait si je l'ai pas, je resterai sur l'exploit de l'oral et ça sera déjà pas mal ma foi. On a la fierté qu'on mérite, moi j'ai celle d'une feignante.
Puis je retravaille au Dépôt Légal, j'ai retrouvé mes supers collègues et j'ai un peu l'impression de revenir à la maison, même si au début j'ai surtout eu l'impression de retomber à la case départ. Mais là encore j'suis hyper fière. J'ai eu besoin de ne rien faire qu'ils m'ont proposé un CDD de 3 mois.

Sinon Big Brother est reparti à Nantes. Le premier matin de son départ j'ai eu une drôle de sensation en ouvrant mes rideaux du lit, j'étais persuadée qu'il allait être de l'autre côté. Ca m'a fichu en l'air deux matins de suite et mon café était un peu salé. Mais depuis ça va. Bien qu'encore à la seule pensée de me dire "tu ne peux pas le voir quand tu veux" j'ai les poils qui se hérissent, le nez qui pique. Mais il suffit de lever les yeux en l'air et la sensation passe. C'est un peu affligeant soit dit en passant.
Bon, attendez, je lève les yeux en l'air.
...
Ca va mieux.

Et le truc qui craint à l'instant même c'est qu'en fait je suis une fille. C'est rigolo d'être une série américaine quand tes potes te racontent leurs histoires de coeur ou de fesses, même que tu t'en sors pas trop mal en confidente et conseillère. Mais que ça t'arrive à toi, tu paniques un peu. Tu savoures et tu as l'étrange impression que t'as dû passer à côté d'un truc l'an dernier. Puis l'impression passe et tu te dis que t'as un coeur de pierre et que tu t'en fous des p'tits branleurs.
Ouais nan ça marche pas. Suffit de voir mon air niais.
Mais merde j'étais bien à bouffer des pizzas toute seule et faire des cookies le week-end !
Secoue la tête, ça fait sortir les p'tits branleurs.
Alors pourquoi tu rigoles comme une conne ?

Brigitte se prend un peu pour Cocorosie dans leurs accoutrements, mais cette chanson me colle à la peau. Même que je chante devant un public imaginaire.

 

Posté par Pincettes à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le train est en marche...

    Y'a comme un air de crétin(s) qui tourne en boucle, qui traîne en l'air. Comme un parfum de blaireaux qui se donnent des airs de rock star. Niquons les princes charmant. Soyons putes.

    Aparté : T'me manque.

    Posté par EzeR, 05 octobre 2011 à 00:11 | | Répondre
  • Tu pourrais presque écrire une chanson !

    Posté par Anna, 05 octobre 2011 à 00:19 | | Répondre
Nouveau commentaire