02 septembre 2009

T'as des poils aux bras, c'est déjà bien de le savoir

Ce soir, je suis une petite fille. Pour un peu, je me ferais une couette sur le côté du crâne, je me peindrais les ongles en rose, je porterais une mini-jupe jaune et un vieux débardeur orange fluo avec des abricots dessus. Aïe, aïe, les années 90 ont fait du mal à la mode quand même. Heureusement je n'ai eu qu'une fois 12 ans. Et le vert pomme n'est resté qu'une année la couleur favorite des petites filles en devenir. Après on est passé vite fait aux années grunge, ô que vive Nirvana et les fringues de Papa trop grande. Mais ce soir... [Lire la suite]
Posté par Pincettes à 22:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 août 2009

Deux pour une / Première ! - Can't hardly stand it

Parce que la plupart des gens connaissent la reprise des Cramps, moi c'est de la faute à Kill Bill 2 si je connais l'originale. Charlie Feathers The Cramps
Posté par Pincettes à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2009

Ô le dépôt légal

J'ai quand même plutôt l'impression d'être en vacances. Je feuillète un mini-livre sur les cakes, ça me donne faim. Un livre sur l'histoire de la calligraphie chinoise, c'est joli, ça donnerait presque envie de savoir faire quelque chose de mes dix doigts. Le livre sur les secrets du désir amoureux me laisse perplexe et je me demande qui a besoin de savoir les principes de base d'une bonne fellation, parce que pour tout vous dire, lu comme ça, on dirait une recette de cuisine et ça donne pas envie d'avaler (ahah). Je préfère mon livre... [Lire la suite]
Posté par Pincettes à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juillet 2009

Comme une vie nouvelle

C'est difficile de décrire la sensation du bonheur. C'est prétention aussi. Et bien que je dis toujours que je suis prétentieuse, c'est loin d'être une vérité établie. Je ne suis pas heureuse. Je crois que je suis heureuse. C'est mieux. Parce que je cherche toujours. Ca a commencé le 26 juin à l'Olympia avec un ridicule bracelet orange, un japonais, un gilet gris et Fred Vargas. Puis ça a continué, comme un chemin inconnu. Avec quelques embûches.Y'a eu ma soeur, mon frère, Charlotte et Gaétan. Y'a eu trop de chaleur, vraiment trop.... [Lire la suite]
Posté par Pincettes à 21:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 juillet 2009

Ca ne finira jamais

Posté par Pincettes à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2009

Quand je serai grande, je serai...

A la mort d'Alain Bashung, des tonnes et des tonnes d'articles de plus ou moins bonnes qualités ont voulu retracer la vie de cet homme. Moi j'ai choisi de revenir à mes anciennes lectures en achetant uniquement le hors série des Inrocks. Inévitablement, dans ce genre d'hommage, il y a toujours des messages des gens qui l'ont entouré. C'est bien souvent émouvant même si très pompeux. Tout d'un coup, il est adulé et aimé, simplement parce qu'il est mort. Soit. Acceptons cet état de fait. Mais tout de même ! Parfois, il y en a qui en... [Lire la suite]
Posté par Pincettes à 20:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 mai 2009

My my my my my my ... Mistake

Il se passe cette chose étrange en moi. Ce soir.Je faisais le tri dans mes vieux textes et j'en relisais certains. Et je me suis rendue compte à quel point je n'avais pas changé sur certaines choses. Ce que j'avais pu dire sur certaines personnes à tels moments se répètent sur d'autres personnes que j'avais cru différentes. Ou alors ce sont ces autres qui sont tous les idems d'une même équation à laquelle je ne sais pas prendre part. Et que j'ai beau m'accrocher comme une sangsue, je ne fais pas partie de leur vie. Je leur reste... [Lire la suite]
Posté par Pincettes à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2009

Avant que je m'en aille, jouer à qui perd gagne

Posté par Pincettes à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 avril 2009

I'm lost

Je veux plus qu'on me chante cette chanson. Parce que je ne veux pas revenir, je ne veux faire que partir.
Posté par Pincettes à 23:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 avril 2009

Dans la rue. 1

Notre héroïne (c'est à dire moi), après trois jours d'absence totale d'air asphixié de la rue, de pose alanguie dans son lit à se prendre la température, de pleurs tout aussi insipides ; a décidé en ce dimanche de sortir le bout de son nez, autre que pour aller chez son frangin manger des pâtes à la carbo préparée par sa chérie de poche. Alors qu'a-t-elle fait ? On s'en doute, elle a été au cinéma. Un dimanche en solitaire, il n'y a pas grand chose d'autre à faire et c'était bien mieux que d'aller au parc en bas de chez elle pour... [Lire la suite]
Posté par Pincettes à 16:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]